Comment revendre de l’électricité ?


Comment produire et revendre de l’électricité ? Depuis longtemps, vous essayez de trouver un système pour rentabiliser votre logement ? Vous vous demandez parfois si la revente d’électricité pourrait être intéressante. EDF vous propose une opportunité de partenariat qui pourra répondre à vos questions.

La revente d’électricité

Depuis quelques années, grâce à l’EDF, les usagers d’énergies renouvelables pour la production d’électricité peuvent revendre les ressources en excès. Il s’agit ici surtout des particuliers qui emploient des panneaux solaires comme source d’énergie. Ainsi, le propriétaire d’un panneau solaire peut choisir entre la revente ou la consommation intégrale de sa production d’électricité. Les panneaux solaires produisant de l’électricité photovoltaïque, l’EDF en propose alors le rachat à un coût nettement supérieur au prix de l’électricité ordinaire.

Dans les pays où l’usage de panneaux solaires est déjà très courant, il est toujours conseillé de revendre son électricité pour amortir le coût des installations et faire face à une situation fiscale désormais moins avantageuse. Dépendamment de la qualité et des caractéristiques techniques du panneau, mais également de l’emplacement de l’installation dans le lieu d’habitation, l’EDF établit son prix d’acquisition qui varie entre trois et cinq fois du prix imposé par le réseau public. Un contrat est alors établi entre les deux parties, et ce, pour une durée pouvant aller jusqu’à vingt ans. En cas de besoin en contrôle et diagnostique électrique, les particuliers peuvent faire appel à un électricien dans leur ville.

Le système de rachat par EDF

Avant l’établissement du contrat de rachat, l’EDF vérifie d’abord l’accessibilité du panneau. La plupart du temps, les panneaux sont installés au sol dans la cour de la maison. Mais il y a également des panneaux superposés à la toiture et ceux intégrés dans les murs du bâtiment. Et quand l’emplacement du panneau est identifié, l’EDF s’assure que l’installation a bien été effectuée par un spécialiste pour que l’emplacement du panneau permette une production optimale de l’électricité et que la connexion avec le réseau de l’EDF soit réalisable.

Pour ce qui est de la tarification, l’EDF établit son prix suivant le contrôle et diagnostique le mode d’installation. Concrètement, l’EDF rachète toujours par kilowattheure. Les plus chères sont alors les énergies produites par les panneaux intégrés dans des bâtiments de santé et scolaires. Suivent ensuite les panneaux intégrés dans les grands bâtiments industriels. Et enfin, les panneaux intégrés dans les simples bâtiments d’habitation et ceux installés au sol. Et pour permettre à l’EDF de vérifier la quantité d’électricité fournie, l’installation d’un deuxième compteur est obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.