Les bons conducteurs français de moins en moins nombreux


39% des conducteurs représentent un danger

Si l’on met bout à bout ces trois dernières catégories de conducteurs, à savoir les fous du volant, les incorrigibles et les personnes inconscientes, cela revient à dire que 39% des personnes interviewées représentent un danger potentiel pour eux-mêmes et pour les autres. Ceci est d’autant plus inquiétant que d’année en année ils sont plus nombreux et les risques d’accidents de la circulation augmentent.

En général, la nature des infractions commises par les Français est restée inchangée, l’on peut citer quelques statistiques attestant que la situation est grave. 75% des conducteurs ne s’arrêtent pas quand le feu passe à l’orange, plus de 50 % ne pensent jamais à mettre leur clignotant avant de s’engager dans une bifurcation, 40% n’utilisent pas de kit mains libres lorsqu’ils sont au téléphone en conduisant. De même, 40% des Français dépassent allègrement les 65 km/h en agglomération.

Ce portrait de l’automobiliste publié par AXA Prévention permet de dresser le constat suivant : les bons conducteurs restent majoritaires (61%), mais les mauvais élèves se font de plus en plus nombreux. Parallèlement à cela, les actions du gouvernement pour sensibiliser le conducteur restent efficaces. On constate en effet une baisse moyenne de la vitesse grâce notamment à l’installation des divers radars avec pour conséquence une baisse de la mortalité sur la route en 2012.

info: N’hésitez pas non plus à faire contrôler vos véhicules des centres pour plus de prudence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.