3 sites à ne pas manquer lors d’un circuit archéologique en Iran

Berceau de l’un des plus vieux empires orientaux, l’Iran possède une multitude de vestiges qui témoignent de son passé particulièrement riche. En effet, cette contrée du continent asiatique abrite un héritage remarquable datant des débuts de l’Histoire jusqu’à la dynastie des Séfévides.

Alors, ce n’est pas un hasard si le territoire iranien figure parmi les destinations qui attisent la curiosité des voyageurs. Dans cet article, vous allez retrouver 3 sites incontournables à découvrir lors d’un voyage archéologique en Iran.

Visiter la sublime Pasargades lors d’un séjour en Iran

Pasargades est une ancienne ville de la Perse érigée à 1 900 mètres d’altitude dans la chaîne de montagnes de Zagros, dans la province de Fars, au sud-ouest de l’Iran. Établie au VIe siècle av. J.-C., Pasargades fut la première capitale de l’Empire achéménide. Elle occupe une aire de 1,6 km² en incluant le mausolée de Cyrus II, la prison le Zendan-é Solaiman ainsi que la forteresse de Tall-e Takht. L’architecture du site témoigne de la diversité culturelle des peuples qui y habitaient.

Le site comprend des monuments, un mausolée en calcaire qui contenait le cercueil en or du fondateur de l’Empire perse, Cyrus le Grand. Ce dernier est notamment le plus important monument du site. Il y a aussi l’ensemble palatial entouré de magnifiques jardins et qui est composé d’une résidence, d’une salle d’audience ou « Apadana », de pavillons et une porte d’entrée. Même si les ruines de Pasargades sont très éparpillées, ce site mérite d’être visité au cours d’un circuit sur mesure en Iran.

À la découverte de Persépolis, la cité antique de l’Iran


Cette ancienne capitale de l’Empire perse achéménide est située sur la plaine de Marvdasht, une ville se trouvant à proximité de Chiraz, dans le centre-sud de l’Iran. Cette ville a été fondée en 521 av. J.-C. par Darius Ier, le 3e grand roi de l’Empire perse. Cette capitale achéménide est également connue sous le nom de « Chehel Minar ». Elle a été déclarée patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979. Persépolis fait partie des principales attractions touristiques de l’Iran.

Couvrant une surface de près de 13 hectares, ce site se compose d’escaliers monumentaux ainsi qu’une série de bâtiments palatiaux impressionnants constitués de plusieurs salles de trône, des salles de réception, etc. Persépolis fut construite sur une vaste terrasse mi-naturelle, mi-artificielle sur laquelle un imposant palais a été édifié. Cette terrasse constitue la plus incroyable création architecturale avec sa double volée de marche, les vestiges d’immenses salles, ses murs ornés par des frises sculptées à différents niveaux et bien d’autres encore.

Explorer Tépé Sialk et ses 7500 ans d’histoire

C’est un grand site qui se situe à Kashan, dans la province d’Ispahan, au centre de l’Iran. Tépé Sialk est la plus vieille parmi les 4 ziggourats du pays. Il s’agit d’un monument caractéristique de la civilisation mésopotamienne. Une ziggourat est constituée par plusieurs terrasses supportant un temple à son sommet. Ce site a fait l’objet depuis longtemps d’importantes fouilles. Effectivement, les archéologues ont trouvé des éléments des cultures scythes, grecques, parthes et perses.

Ainsi, un grand nombre d’objets ont été découverts tels que des poteries et des ustensiles en argile, en os et en pierre, des armes, des objets en bronze, en fer et en céramiques, des bijoux… Une grande partie de ces éléments a été transférée dans différents musées, dont le musée archéologique de Téhéran et le musée du Louvre à Paris. Tépé Sialk est formée par deux collines appelées : « Colline Nord » et « Colline Sud ». La Colline Nord est la plus vieille. Il se compose de 2 niveaux nommés Sialk I et Sialk II.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *